2007 – Anticiper les risques de conflits fonciers dans un aménagement hydro-agricole : l’apport de l’anthropologie

(publié dans Humanitaires, hors série n°4, Automne Hiver 2007) Introduction Les bas-fonds sont les parties basses du paysage, les têtes de vallées, où se concentrent les eaux de ruissellement et où la nappe phréatique est peu profonde. Dans les pays du Sahel, ce sont de riches pâturages de saison sèche, avec les rares mares –…

30 mai 2015 – Comprendre le « succès » et « l’échec », lire les processus : l’apport de la sociologie de la traduction

(extrait de « un projet de développement qui n’aurait jamais dû réussir ? », Anthropologie & développement n°42, 2015). «  A la naissance, les projets sont tous morts-nés. Il faut leur ajouter de l’existence continûment, pour qu’ils prennent corps, pour qu’ils imposent leur cohérence grandissante à ceux qui les discutaient ou qui s’y opposent » (Latour, 1992 : 71-72) Nombreuses sont…

2011 – Une anthropologie impliquée (2) : réflexivité des acteurs et fonction d’accompagnement des sciences sociales

(Vers une socio-anthropologie des interventions de développement comme action publique, Mémoire d’habilitation à diriger des recherches, pp. 121-124) Dans les sociétés modernes, comme l’a montré Giddens, la réflexivité des acteurs fait que les sciences sociales ont un effet sur la société, à travers la façon dont leurs questionnements et leurs résultats sont transmis (directement ou…

28 février 2015 : Evaluer les projets de développement : entre instrumentalisations et production d’une analyse partagée

« En réalité, les évaluations de projet ne sont qu’un moment dans un processus plus large et plus routinisé de fabrication du sens et de cadrage des interprétations. En dépit des demandes d’objectivité et d’indépendance, les experts sont chargés de produire l’histoire que raconte l’évaluation comme un « bien partagé », et ils la construisent intentionnellement comme telle ».(Mosse…

5 novembre 2014 – Changement social, dynamiques sociales et interventions de développement

(extraits de l’intervention au 2nd séminaire AFD-F3E sur l’évaluation « Analyser, suivre et évaluer sa contribution au changement social », Paris, AFD, 5 novembre 2014) Introduction La question du changement est inhérente à celle des interventions de développement. Selon un raisonnement un peu circulaire, le développement, c’est un processus de changement, les interventions de développement ont pour…

2004 – Six « péchés capitaux » de l’évaluateur : pièges et repères déontologiques

Une évaluation est un exercice difficile. En quelques jours ou quelques semaines au mieux, il faut porter un regard le plus objectif possible sur une réalité complexe et multiforme et porter une analyse sur des stratégies et des actions, dans lesquelles des équipes se sont investies, parfois pendant plusieurs années. Il faut intégrer et organiser…

2000 – Des groupes cibles aux groupes stratégiques : participation et exclusion

Une politique publique, une action de développement, vise certains acteurs. Or, il y a un décalage, inévitable, entre les populations visées et celles qui sont touchées : certains « participent » sans être prévus, d’autres sont exclus par le projet parfois sans qu’il s’en rende compte, d’autres enfin ne sont pas intéressés et restent à l’écart. Pourtant,…

23 mai 2012: Projets de développement et action publique : les contraintes de la temporalité

Un projet, c’est mobiliser des ressources pour un temps donné, pour des objectifs donnés. Un calendrier serré, des objectifs quantitatifs ambitieux, cela peut marcher si l’on est sur des actions très normées, peu dépendantes du contexte ou de l’engagement d’autres acteurs. Mais dès lors qu’on est sur une logique de mise en place de dispositifs…

10 mars 2012: Piloter les projets de développement : rétroaction plutôt que programmation rigide ex ante

La conception des projets de développement devient de plus en plus rigide. Il faut avoir défini à l’avance les activités, les avoir programmées et budgétées précisément, avoir défini les indicateurs de suivi. Comme si pour atteindre les objectifs prévus, une fois fait le « bon » diagnostic, il suffisait de dérouler mécaniquement la programmation. Il…