2002 – Contre l’autisme des projets, analyser les pratiques préalables à l’intervention

Les projets de développement tendent à considérer qu’ils arrivent en terrain vierge et ont une lecture des réalités locales en termes d’absence, de manque. Mais aucune intervention de développement n’intervient dans un terrain vierge. Face au « problème » identifié et auquel l’intervention est censée apporter une réponse, les acteurs ont – sauf exception – à leur…

2004 – Six « péchés capitaux » de l’évaluateur : pièges et repères déontologiques

Une évaluation est un exercice difficile. En quelques jours ou quelques semaines au mieux, il faut porter un regard le plus objectif possible sur une réalité complexe et multiforme et porter une analyse sur des stratégies et des actions, dans lesquelles des équipes se sont investies, parfois pendant plusieurs années. Il faut intégrer et organiser…

2000 – Des groupes cibles aux groupes stratégiques : participation et exclusion

Une politique publique, une action de développement, vise certains acteurs. Or, il y a un décalage, inévitable, entre les populations visées et celles qui sont touchées : certains « participent » sans être prévus, d’autres sont exclus par le projet parfois sans qu’il s’en rende compte, d’autres enfin ne sont pas intéressés et restent à l’écart. Pourtant,…

2006 Les Ong peuvent-elles contribuer à (re)construire l’action publique au Sud ?

Note conceptuelle pour un projet de recherche appliquée, 2006 Interroger ses projets de développement en termes d’action publique permet d’enrichir la réflexion interne aux ONG sur leurs stratégies d’actions et leurs positionnements institutionnels. Plus largement, l’analyse des politiques publiques est très pertinente pour décrire ce qu’est la réalité des projets de développement : les confrontations de…

2007 Quatre illusions de la participation naïve

La « participation des populations » est revenue à l’agenda à la fin des années 1970, dans une phase de critique des projets étatistes de développement. Les années 1980 voient l’explosion de démarches participatives plus ou moins standardisées, dont les PRA (Participatory Rural Appraisal), promus en français sous le nom de MARP (Méthode Accélérée – puis Active…

2007 Quatre conditions pour des collaborations productives entre praticiens du développement et chercheurs en sciences sociales

(extrait de « A la recherche du chaînon manquant. Construire des articulations entre recherche en sciences sociales et pratique du développement », in Bierschenk Th., Blundo G., Jaffré Y., Tidjani Alou M. eds, Une anthropologie entre rigueur et engagement. Essais autour de l’œuvre de Jean-Pierre Olivier de Sardan, Leiden/Paris, APAD/Karthala, pp. 127-150, aussi disponible en Coopérer aujourd’hui)…

2003: La sécurisation foncière est aussi une question de citoyenneté

(Lavigne Delville Ph., 2003, « La sécurisation foncière est aussi une question de citoyenneté », Grain de sel n°24, Octobre 2003. Inter-réseaux).   Les producteurs ruraux ne peuvent investir dans leur activité et développer leur production que si leur environnement économique (rapports de prix, etc.) est favorable et s’ils disposent d’une sécurité foncière suffisante, c’est-à-dire s’ils ne…

2009: Façonner les institutions : l’applicabilité des principes d’E.Ostrom

Elinor Ostrom a reçu en 2009 le Prix d’Economie de la Banque de Suède en l’honneur d’Alfred Nobel. Economiste institutionnaliste, Elinor Ostrom a longuement travaillé sur les problèmes d’action collective et de biens publics, et en particulier la gestion des ressources naturelles communes. Dans les années 90, elle a centré son travail sur les ressources…

2008: Foncier et démocratie de proximité, Conventions locales et négociation sur la gestion des ressources naturelles renouvelables, un exemple de gouvernance locale ?

1.Le pluralisme des normes et ses conséquences Les règles gouvernant l’accès à la terre et aux ressources naturelles renouvelables sont un enjeu économique, social et politique essentiel en milieu rural : elles déterminent la distribution des opportunités économiques, elles renvoient à des valeurs sociales, à l’histoire. En Afrique de l’Ouest, mais plus largement dans la…

2008: Problématisation, intéressement, enrôlement La sociologie de la traduction est-elle utile pour le développement ?

1.Aramis et les coquilles Saint-Jacques : l’apport de la sociologie des sciences A partir de leurs recherches en sociologie des sciences, Michel Callon et Bruno Latour ont conçu un cadre d’analyse assez original. J’ai déjà fait passer quelques infos sur le livre « Aramis ou l’amour des techniques », où Bruno Latour analyse, à la…