5 mars 2016 – Une brève histoire des projets de développement

On a aujourd’hui tendance à penser que le modèle du « projet » mis en œuvre par une Ong ou une Unité de gestion de projet, et agissant principalement par « faire faire » (c’est-à-dire par multiplication du recours à la sous-traitance) est la forme normale de l’intervention de développement. Or c’est en fait une modalité qui s’est mise…

2002 – Transactions foncières et « petits papiers »

(extrait de Lavigne Delville P., 2002, Les pratiques populaires de recours à l’écrit dans les transactions foncières en Afrique rurale. Eclairages sur des dynamiques d’innovation institutionnelle, Montpellier, IRD, 22 p.) Des stratégies d’empilement de « papiers » divers, un recours croissant à l’écrit Dans la logique sociale du territoire, l’interconnaissance entre acteurs, la mémoire des « anciens », les…

1er janvier 2016 – En début de projet on ne sait pas grand-chose mais on peut tout faire….

« En début de projet on ne sait pas grand-chose mais on peut tout faire tandis qu’en fin de projet on ne peut plus rien faire mais on a tout appris ». Cette citation de Gilles Garel dans son petit ouvrage « le management de projet » (p.12) traduit bien le paradoxe structurel de tout projet, « processus concomitant où, au fur et à mesure des différentes phases d’avancement, les degrés de liberté diminuent tandis que le niveau de connaissance s’accroît » (idem).

2011- Pour une socio-anthropologie des dispositifs délibératifs

La question de la « participation » a été structurante dans les débats sur le développement des années 80-90. Quinze à vingt ans après, la « bulle participationniste » est retombée. Le principe est acquis dans les discours, même si les pratiques n’ont pas toujours beaucoup changé dans les projets. Il s’est diffusé à de nouveaux espaces, en particulier le débat sur les politiques

2007 – Anticiper les risques de conflits fonciers dans un aménagement hydro-agricole : l’apport de l’anthropologie

(publié dans Humanitaires, hors série n°4, Automne Hiver 2007) Introduction Les bas-fonds sont les parties basses du paysage, les têtes de vallées, où se concentrent les eaux de ruissellement et où la nappe phréatique est peu profonde. Dans les pays du Sahel, ce sont de riches pâturages de saison sèche, avec les rares mares –…

1998 – La sécurisation de l’accès aux ressources : par le titre ou l’inscription dans la communauté ?

Lavigne Delville, Ph., 1998, « La sécurisation de l’accès aux ressources : par le titre ou l’inscription dans la communauté ? » in Lavigne Delville Ph. dir. Quelles politiques foncières en Afrique noire rurale ? réconcilier pratiques, légitimité et légalité , Paris, Ministère de la Coopération/Karthala, pp. 76-86. “ Condition nécessaire, mais non suffisante, de la gestion viable et de…

1998 – Privatiser ou sécuriser ?

Lavigne Delville, Ph., 1998, « Privatiser ou sécuriser », in Lavigne Delville Ph. dir. Quelles politiques foncières en Afrique noire rurale ? réconcilier pratiques, légitimité et légalité, Paris, Ministère de la Coopération/Karthala, pp. 28-35. 1.       Comment réguler la compétition sur les ressources et assurer une allocation efficace ? Face à la compétition croissante sur la terre et les…

1998 – Environnement, dynamiques sociales et interventions externes : construire et gérer l’interface entre acteurs

Extrait de Lavigne Delville P., 1998, « Environnement, dynamiques sociales et interventions externes : construire et gérer l’interface », in Rossi G., Lavigne Delville P. et Narbeburu D., ed., Sociétés rurales et environnement, Paris, Bordeaux, GRET/REGARDS/KARTHALA, pp. 381-394. L’environnement : une notion polysémique, un objet de représentations Tout en découvrant ou redécouvrant la culture des « autres », nous avons…

Octobre 2012 – La gouvernance des ressources naturelles : un enjeu socio-politique autant qu’écologique

(note de politique NEGOS-GRN) Dans la majorité des projets de développement, la « gestion des ressources naturelles » correspond à la réalisation d’actions d’aménagement et à la mise en place d’instances censées assurer une « gestion » rationnelle et démocratique des ressources sur un espace donné. La gestion est vue comme la mise en œuvre opérationnelle et démocratique de…

2005 – Construire une gestion négociée et durable des ressources naturelles renouvelables en Afrique de l’ouest

(synthèse de Lavigne Delville P. et Hochet P., 2005, Construire une gestion négociée et durable des ressources naturelles renouvelables en Afrique de l’ouest, rapport final de la recherche, Paris, GRET/CLAIMS/AFD, 183 p.) 1.     Les enjeux d’une gestion locale des ressources naturelles La gestion durable des ressources naturelles est au cœur des débats sur le développement…