2008 – Décrire et analyser un service collectif de proximité

(extrait de Lavigne Delville P., Rosner P.-M., Kuhn R., et al, 2008, Accompagner l’émergence et l’institutionnalisation de services de proximité. Grille d’analyse et repères méthodologiques à partir du projet Dialogs (Vietnam), Coopérer aujourd’hui n° 58, Nogent-sur-Marne, GRET, 56 p.) Permettre l’accès à l’eau potable, au crédit, à la santé, à l’information technique ; apporter un…

1997 – Irrigation : le désengagement de l’Etat au milieu du gué

(Lavigne Delville Ph. 1997 «Le désengagement de l’Etat au milieu du gué » in Lavigne Delville Ph. et Lonsway K. (éd.), 1997, Les conditions d’une gestion paysanne de l’irrigation en Afrique de l’ouest, actes du séminaire de Niamey, Inter-réseaux/IIMI , pp.9-13) (photo : http://senews.net/nord-du-senegal-une-region-cle-pour-lautosuffisance/) Lancée au milieu des années 80, sous la pression des bailleurs de…

1998 – Sécurité foncière et intensification agricole

(extraits de Lavigne Delville P., 1988, « Sécurité foncière et intensification », in Lavigne Delville P., ed., Quelles politiques foncières en Afrique noire rurale ? Réconcilier pratiques, légitimité et légalité, Paris, Ministère de la Coopération/Karthala, pp. 264-292) Si la question des conditions de l’intensification est récurrente dans les débats sur le développement agricole, en particulier en Afrique, la…

1998 – La sécurisation de l’accès aux terres et aux ressources : par le titre ou l’inscription dans la communauté ?

(extrait de LAVIGNE DELVILLE P., 1998, « La sécurisation de l’accès aux ressources : par le titre ou l’inscription dans la communauté ? », in LAVIGNE DELVILLE P., ed., Quelles politiques foncières en Afrique noire rurale ? réconcilier pratiques, légitimité et légalité Paris, Ministère de la Coopération/Karthala: 76-86) “ Condition nécessaire, mais non suffisante, de la gestion viable et de…

2010 – Sécurisation foncière et formalisation des droits sur la terre : un cadre conceptuel élargi

(extrait de Lavigne Delville P., 2010, « Sécurisation foncière, formalisation des droits, institutions de régulation foncière et investissements. Pour un cadre conceptuel élargi », Revue des Questions foncières, FAO, n° 1, pp. 5-34) Les débats sur la sécurisation foncière opposent, en simplifiant, deux positions : celle qui met en avant les rapports fonciers existants comme frein à l’investissement,…

1998- Les bas-fonds en Afrique soudano-sahélienne : des espaces multi-usages, aux modes d’exploitation diversifiés et dynamiques

(extrait de Lavigne Delville Ph., 1998, « Logiques paysannes d’exploitation des bas-fonds en Afrique soudano-sahélienne » in Ahmadi N. et Teme B. eds. Aménagement et mise en valeur des bas-fonds au Mali, bilan et perspectives nationales, intérêt pour la zone de savane ouest-africaine, CIRAD, pp. 77- 93) (photo : G.Serpantié, IRD)  1. Un espace multi-usages, intégré au…

Décembre 2014 – Temps des politiques, temps des projets

Confusion des temporalités et contradictions institutionnelles dans la réforme foncière au Bénin (2005-2014) (Lavigne Delville P., 2015, « Temps des politiques, temps des projets : confusion des temporalités et contradictions institutionnelles dans la réforme foncière au Bénin (2005-2015) », in Valette E.,  Baron C.,  Enten F., et al, ed., Une action publique éclatée ? Production et institutionnalisation…

Décembre 2013 – Faisceaux de droits fonciers et formalisation

(contribution pour l’atelier « Formalisation des droits et des obligations », Comité technique Foncier et développement, 16-17 décembre 2013) Introduction Les politiques d’enregistrement et de formalisation des droits fonciers affirment formaliser les droits fonciers tels qu’ils existent sur le terrain. Certaines souhaitent réaliser une « photographie » des droits, avec l’idée d’une restitution fidèle. Mais les politiques d’enregistrement reposent…

5 mars 2016 – Une brève histoire des projets de développement

On a aujourd’hui tendance à penser que le modèle du « projet » mis en œuvre par une Ong ou une Unité de gestion de projet, et agissant principalement par « faire faire » (c’est-à-dire par multiplication du recours à la sous-traitance) est la forme normale de l’intervention de développement. Or c’est en fait une modalité qui s’est mise…